Le foie gras reste le mets numéro un dans le cœur des français. Et la raison est simple : il est beau à regarder et excellent en bouche. Le foie gras a toujours été et restera un emblème de la gastronomie française car il caractérise le mieux la France !

Historique du foie gras

Lorsque les premiers hommes ont cessé la cueillette et la chasse, ils se sont rués vers l’élevage d’animaux domestiques pour se nourrir, notamment des palmipèdes : oie, cygne, canard etc… les volatiles étaient gavés et produisaient de la graisse, vitale pour leur survie. Cette graisse faisait office de provisions pour les éventuelles famines et pénuries.

A force d’observation, nos ancêtres ont compris que les palmipèdes se gavaient de nourriture pour se préparer à une longue migration. Ils accumulaient un stock impressionnant dans leur foie qui doublait voire triplé de volume. Et c’est à partir de là qu’on a découvert le fameux et délicieux foie gras, plat typique français !

Le foie gras français

Le foie gras « fait partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France ». Le foie gras signifie le foie d’une oie ou d’un canard qui ont été élevés et engraissés spécifiquement à cet effet. Il se consomme cuit, mi- cuit ou cru et peut se trouver frais, en conserve, nature ou assaisonné. Aujourd’hui encore, la France est le premier pays producteur (et consommateur) suivi de près par l’Europe, les Etats-Unis et la Chine.

La production française de foie gras se répartit comme suit : 5% pour le foie gras d’oie et 95% pour le foie gras de canard. Cette production est prépondérante en termes de qualité et de critères requis par l’exportation. Celle-ci est exportée en direction de l’Espagne, du Japon, de la Belgique et de la Suisse.

Le foie gras ne quitte pas les tables de tous les foyers français. Ils n’arrivent pas à s’en séparer, c’est tout !